The Little Boy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The Little Boy

Message  Lane le Ven 30 Avr 2010 - 2:08

THE LITTLE BOY



Le soleil se couchait déjà sur la ville de Washington DC. Le professeur Ruppenthal venait de terminer sa journée au Centre de Recherche du Gouvernement et il s’apprêtait à rejoindre sa voiture garée sur le parking.

Il marchait d’un pas assuré, pressé de rentrer enfin chez lui. Quand tout à coup, une lumière vive provenant d’une petite ruelle à quelques mètres de lui attira son attention. Il s’avança prudemment afin de comprendre la cause de cette lumière inhabituelle. Mais au moment où il jeta un regard dans la petite rue, celle-ci avait disparue.

Au fond de l’impasse, trois hommes habillés en tenues militaires y étaient postés. Leurs comportements étaient plutôt étranges. Ils scrutaient les alentours sans bouger.



Le professeur se demanda d’où ils pouvaient provenir puisqu’il n’y avait aucune autre issue.



-on doit être arrivé ! les entendit-il prononcer

-Il faut qu’on soit fixé, le laboratoire doit être tout près.

-alors allons-y, ne perdons pas de temps !



Et ils se dirigèrent vers l’avenue. En passant dessous le seul lampadaire de la ruelle, le professeur reconnue une des personne.



-c’est impossible !! se dit-il.



Il fit en sorte de ne pas se faire voir en restant accroupi entre deux voitures.



Les trois accolites reperèrent très vite l'établissement et accostèrent le garde de nuit.



-Veuillez vous présenter, s'il vous plait!

-nous voulons le professeur Rupenthal!

-Vos noms? Vous avez une autorisation?



Aggassé, l'un des hommes attrappa d'une main le cou du garde et le douleva de terre.



-Où est le professeur??



Les deux autres avaient l'air tout aussi menaçant.



-A… A l'interieur. Réussit-il à articuler.



Le militaire fit mine de le relacher puis changea d'avis et ressera ses doigts autour de la nuque du gardien. Celle-ci se brisa d'un coup sec. Cet homme venait de faire ce geste avec une facilité terrifiante.



Le professeur n'en revenait pas. Ces hommes étaient à sa recherche et ils n'avaient pas l'air d'être d'une compagnie des plus agréable.

Il s'assura que les trois hommes étaient bien rentrée dans le batiment avant de reprendre le chemin de sa voiture.

Il se releva, le cœur battant, quand une autre lumière identique à la première illumina la ruelle et redisparu aussi rapidement. Et là, sur le sol, ce n'était pas des militaires qui avaient réaparu mais un enfant étendu, inanimé.

Il s'approcha prudemment prés du petit corps et s'assura qu'il respirait encore. Heureusement, celui-ci était juste endormi.

Certain qu'il avait un lien avec les militaires, il préféra l'amener loin d'ici. Chez lui il serait plus en sécurité et espérait qu'il l'aiderait à éclaircir ce mystère.

- - -




Il l'installa dans son salon et prit soin de fermer toutes les portes et les fenêtres. Puis il disparut dans sa cuisine avec son téléphone portable.



-Frank!! Je viens de voir une chose très étrange!!!!

-qu'est ce qu'il se passe? Répondit son interlocuteur.

-Le Projet…!! Je l'ai vu!!!

-QUOI?!…

-Il est au laboratoire en ce moment même avec deux autres et il me chrche!!

Le professeur était paniqué.

-Mais ce n'est pas possible!! Ils nous avaient dit qu'il n'était qu'à l'état de prototype??!

-Je te jure que je l'ai clairement reconnu. Et je ne sais pas comment ils sont arrivés là?!…

- - -




Pendant ce temps, dans un bureau au sous sol du quartier général du FBI, deux agents s'apprêtaient à rentrer chez eux.

Scully attrapa sa veste accroché au porte manteau et l'enfila. Elle n'avait qu'une envie, se retrouver dans le calme de son appartement. Elle avait encore passé son samedi à parcourir les Etats-Unis, avec son partenaire, à la recherche d'un semblant de preuves sur l'existence d'une conspiration gouvernemental.



-A lundi Muld…

Elle fut coupé par la sonnerie du téléphone.

Mulder décrocha le combiné.



-Mulder!



Et là, une voix inconnue pria les deux agents de se rendre au plus vite au Centre de Recherche du Gouvernement. Puis sans avoir eu le temps de demander plus d'information, l'interlocuteur avait raccroché.

- - -




Plusieurs voitures de polices et ambulances étaient déjà sur les lieux lorsque Mulder et Scully arrivèrent.

Des journalistes curieux s'étaient approché afin de remporter le scoop delà soirée, et quelques policiers essayaient vainement de les tenir à l'écart.

Mulder et Scully descendirent de voiture et allèrent à l'encontre d'un des hommes en uniforme pour recueillir des informations. Ils lui montrèrent leur badge et lui prièrent de les conduire à la personne responsable de l'équipe policière.

Intimidé par leur statut fédéral, le jeune homme les amenèrent à la scène du crime où son chef et un médecin légiste étaient penché sur un corps.



C'était un homme de race noir, en uniforme de gardien. Il portait des marques de strangulatios au niveau du cou.

Scully s'en approcha immédiatement en se présentant, tandis que son partenaire aborda le commissaire.



-Nous sommes du FBI, Agent Mulder.

-Commissaire Ludwin.

-Qu’est ce qu’il s’est passé ?

-Deux policiers en patrouille on découvert le corps en faisant leur ronde.



Mulder regardait autour de lui.



-Ce n’est pas une personne de l’établissement qui l’a découvert ?

-Non non.

-Personne n’a remarqué l’absence du gardien ?

-Et bien pour l’instant, les quelques personnes que mes hommes ont interrogé n’avait rien entendu et rien vu. Le corps était derrière le cabanon et la grille était restée ouverte.

-Il n’y a pas eu d’incident dans l’établissement ?

-Apparemment non ! Mais les employés ne sont pas très bavards.



Il observa Scully et remarqua qu’elle avait l’air plutôt perplexe par rapport à ces marques sur le cadavre.



-Qu’est ce qu’il y a Scully ? tu as découvert quelque chose ?

-Ces marques sont étranges ! Celles provoquées par une strangulation ne sont pas si prononcées habituellement.

-Tu t’occupes de l’autopsie ?

-Hum !

-Moi je vais faire un petit tour là dedans.



Il désigna l’immeuble du gouvernement.



-Il y a peut être des choses intéressantes ?



A l’instant où il finit sa phrase, deux voitures noires s’arrêtèrent à quelques mètres d’eux.

Le téléphone portable de Mulder se mit à sonner.



-Mulder !

-Agent Mulder, c’est Skinner. Il y a eu un incident au…

-Centre de recherche ? je suis au courrant ! on y ait !



Leur patron eut une seconde d’hésitation, surpris que ses agents soient déjà sur place.



-Kersh a envoyé une équipe.

-Oui, ils viennent juste d’arriver.

-… je voudrais que vous collaboriez avec l’Agent Garner.

-Pourquoi ? qu’est ce qu’il se passe ?



Mulder n’avait pas l’air enchanté de partager ses commentaires et théories avec d’autres personnes que sa partenaire.

-je ne sais pas ! j’espère que vous le découvrirez !



Skinner raccrocha. Il n’avait pas l’air très rassuré, lui non plus n’avait pas eu plus d’informations sur ce cas. Mais ceci touchait directement le centre de recherche du gouvernement, et il voulait être sûr que ce meurtre n’avait aucun rapport avec les divers expériences menés par ces personnes de haut rang et se croyant maître du monde.



Les brancardiers transportaient le corps dans l’ambulance, suivi de l’agent Scully et du médecin légiste quand deux hommes s’approchèrent pour les stopper.



-Nous sommes du FBI. Nous reprenons l’enquête. Annonça l’un d’eux avec arrogance.

-Excusez-moi !!! Dana ne comptait pas se laisser faire. Mais qui êtes-vous exactement ? lança-t-elle séchement.



Les hommes sortirent leur badge et elle en fit de même.

Surpris, l’un répliqua :



-On ne nous avez pas prévenu que des agents étaient déjà présent !

-Et bien renseignez-vous Agent… Garner !!



Mulder avait suivi la scène des yeux, et dès sa conversation téléphonique terminée, il les rejoignit.

Scully présenta son collègue.



-voici l’agent Fox Mulder, mon partenaire.

-Agent Garner, agent…

-Oui, j’ai entendu parler de vous. Leur lança-t-il d’un ton superieur.

Scully l’interrogea du regard.

-Je viens d’avoir Skinner au téléphone, nous allons collabore ensemble !

-très bien. Répliqua Garner. Que c’est-il passé ?



Nos deux agents partagèrent alors avec prudence leurs informations avec leurs nouveaux collègues.

...
avatar
Lane
Cheveux de Scully saison 1

Messages : 15
Date d'inscription : 27/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Little Boy

Message  Lane le Ven 30 Avr 2010 - 2:09

Scully se rendit seule à la morgue de Quantico afin de pratiquer l’autopsie. Elle espérait que les différents examens qu’elle allait effectuer allez répondre à ses interrogations.

« La victime s’appelle Endro Bacara, agé de 41 ans, de race noir, de nationnalité américaine. L’heure du décé a été déterminé à 18h20 le 25 avril 1999. A l’examen visuel, le corps porte des marques de strangulation au niveau du cou… »

L’agent Scully effectua minutieusement son travail. Au bout de plusieurs heures d’acharnement, elle quitta son masque de protection et ses gants afin de communiquer à son partennaire toutes ses observations.

-Mulder, c’est moi !
-Tu as fini ?
-Oui, et il est bien décédé à la suite d’une strangulation…
-Mais il y a un mais ?
-Hum ! C’est de la façon dont l’agresseur s’y est pris qui me déroute !!
-Qu’as tu trouvé ?
-J’ai effectué des clichés radiologiques des cervicales de la victimes et j’ai découvert que celles ci ont été complétement broyé !!
-Broyées ?! mais par quoi ?
-C’est ce que j’ignore ! Les marques qu’il porte au niveau du cou sont bien des traces de doigts humains. J’y ai même découvert des empreintes !!
-Tu veux dire que ce serait un homme qui aurait écrasé ses cervicales en l’étranglant ??!
-Je… je ne sais pas Mulder. Je n’ai trouvé aucune autre marque sur son cou. En tous les cas c’est la rupture du canal céphalo-rachidien qui est la cause de sa mort. Et toi qu’as tu découvert d’interessant ?
-Pas grand chose ! en plus ils ne veulent pas nous donner accès à tous les niveaux..
-Et ça t’étonne ? Et avec l’Agent Garner ?
-Hum, c’est le grand amour !! dit-il ironiquement.

---

Tôt ce samedi matin, le Dr Ruppenthal marchait d’un pas mal assuré en direction du Centre. Il regardait minutieusement autour de lui afin de s’assurer qu’il n’était pas suivi. Mais au croisement d’une ruelle, à juste que quelques mètres de l’entrée principale, il fut interpellé. Préférant ignorer la voix, il continua son chemin quand surgissant de nul part un homme habillé en militaire lui barra la route.
C’était justement un des trois hommes de la veille. Pétrifié, il se laissa conduire. Il rejoignit plus loin les deux autres acolytes, à l’abri des regards.

-Mais que me voulez-vous ? Et qui êtes-vous ?
-Vous êtes le Dr Ruppenthal ?
Il secoua la tête pour acquiescer.
-Nous vous cherchons.
Il resta silencieux. Il avait vu de quoi ces hommes étaient capables et ne désirait pas connaître le même sort que le gardien.
-Vous allez nous écouter et faire exactement ce qu’on vous de mande.
-Pourquoi ?
-Vous connaissez le projet.
Cette déclaration ne faisait que confirmer ses doutes.
-Mais comment est-ce possible ? Le gouvernement ne devait pas vous utiliser tout de suite.
-Ne posez aucune questions ! c’est bien clair ?
Un des militaires venait de prendre un ton menaçant.
-Deux personnes nous posent énormément problème dans l’élaboration complète du projet initial.
-Vous allez les trouver et en s’en occupera !
-Comment ça ?
Le professeur ne comprenait pas où ils voulaient en venir.
-Tout ce qu’on vous demande c’est de retrouver ces deux personnes.
Il tendit une photo au professeur.
-Mais… mais je ne connais pas ces personnes…
-Quand vous les aurez trouvé, nous vous dirons où nous les amener.
-Je ne comprends toujours pas pouquoi vous avez besoin de moi pour ça ?
Un d’eux s’impatienta et le plaqua contre le mur.
-comme tu l’as très bien dit tout à l’heure, le gouvernement ne devait pas se servir de nous tout de suite.
-D’accord, lâchez-moi !

...
avatar
Lane
Cheveux de Scully saison 1

Messages : 15
Date d'inscription : 27/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum