Un retour inattendu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un retour inattendu

Message  lov' le Lun 4 Mai 2009 - 17:01

Vos commentaires


Titre: Un retour inattendu
Auteur: lov’
Classification: PG-13, MSR
Date d’écriture : 4 mai 2009
Résumé: Après une absence de 8 ans, Mulder refait surface dans la vie de Scully.
Disclamer: Les personnages de x-files sont la propriété de la FOX et CC.
Note de l’auteur: Si Mulder ne serait pas revenue dans la saison 9, Scully aurait gardé William. (David Duchovny l’avait dévoilé dans un mag)


Huit années avaient passées depuis la naissance de William, ainsi que la seconde disparition de Mulder. Scully avait espéré chaque jour le retour de celui-ci. Toutes les semaines, Mulder lui envoyait un mail, mais jusqu’à il y a cinq ans plus rien en son nom dans sa boite électronique. Elle avait crut le pire après un mois et maintenant elle le craignait encore plus. Fox Mulder avait complètement disparu de sa vie.
Scully ne s’était jamais empêchée de parler de son père à son fils. William savait presque tout sur lui, jusqu’à l’image de son visage. Il avait trois ans quand les nouvelles s’étaient arrêtées et Scully ne lui avait jamais fait part des nouvelles de son père à travers l’écran de l’ordinateur. C’était la seule chose qu’elle lui avait caché, mais elle avait tout de même gardé tous ces mails dans un dossier sous mots de passe.
Depuis ce temps, Scully avait imaginé toutes les possibilités de l’absence de Mulder, allant même jusqu’à sa mort. Tout était possible et aujourd’hui, elle n’espérait même plus un retour vivant de celui-ci. Pour la première fois, depuis cinq ans, elle décida de ne plus s’assombrir à son sort. Qu’elle devait pensée à elle et à son fils et que peut être un jour, tout serait possible. La vie devait continuer sans Mulder.
William se leva très tôt ce matin là. Il alla à la cuisine pour le petit déjeuner. Scully fut surprise de le voir.
- On est samedi Will, pourquoi te lever si tôt?
- J’ai encore fait ce cauchemar.
Scully savait que c’était la seule chose qui ne disparaitra jamais de sa vie. Elle soupira.
- Viens là mon bébé!
William s’assoyait sur les genoux de sa mère et la prit par le cou.
- Raconte-moi encore une fois mon chéri.
Une fois par mois, environ, il faisait ce cauchemar et toujours le même jour, celui ou Mulder avait arrêté d’envoyer des mails et seule Scully pouvait le savoir.
- C’est toujours à propos de mon père. Il tombe et tombe toujours dans un trou vide et noir.
Scully lui embrassa les cheveux et les caressa.
- C’est fini maintenant.
- Pourquoi?...
- De quoi chéri?
- Pourquoi ce rêve? Qu’est-ce qu’il représente?
Pour la première fois il lui demanda des explications, mais elle ne pouvait pas y répondre. Scully déposa une main sur la poitrine de son fils.
- Seul toi, peux le savoir. Je n’ai pas la réponse à ta question.
- Maman, pourquoi il est parti?
Et pour la première fois, il lui posa la question. Elle s’en attendait un jour ou l’autre.
- Pour trouver des réponses je crois.
- Qu’elles réponses?
- À sa vérité.
Cette vérité, William la connaissait plus que par cœur, il pouvait même la dessiner, l’enfant ne répondit pas. Cette réponse avait été suffisante.
- Tu crois qu’il va revenir un jour?
- Je n’en sais rien.
- Tu dois avoir déjà eu des nouvelles de lui, non?
- Oui…
Elle hésita longuement.
- Maman!
Elle se décida enfin.
- Ton père… ton père, m’envoyait chaque semaine un mail pour me donner des nouvelles…
Elle coupa sec sa réponse. William était impatient, ayant un espoir de le voir un jour.
- Maman!
Une larme roula sur la joue de Dana.
- … Il y a cinq ans, tout c’est arrêté. Plus aucune nouvelle…
Elle regarda son fils dans les yeux.
- … exactement là ou tes cauchemars on commencés. Il y a forcément un lien avec l’arrêt de nouvelle de ton père.
Une larme coula sur la joue de William, Scully l’essuya avec son pouce et l’embrassa sur le front.
- Ne pleure pas, il ne faut pas perdre espoirs.
- Tu as pleuré toi aussi maman.
- Moi, je pleure depuis cinq ans mon chéri.
William donna un câlin à sa mère.
- Ne pleure plus maintenant maman, moi je suis là.
Scully sourit et essuya ses larmes du revers de sa main.
- Merci mon poussin.
Elle le regarda encore une fois dans ses yeux, lui tenant le visage dans les mains.
- Tu peux pas savoir à quel point tu ressembles à ton père.
Le garçonnet n’était pas tout à fais roux, en grandissant, ses cheveux avaient foncé, virant du roux au brun selon l’éclairage du soleil. Ses yeux étaient les même que ceux de Mulder. Seul le bleu de ceux-ci était ceux de Scully.
Plusieurs minutes avaient passés, Scully prépara le repas de William. Comme à chaque samedi matin, il l’avala pour pouvoir utiliser l’ordinateur en ce seul jour de la semaine où il pouvait y jouer. Il embrassa sa mère et se rendit dans la pièce de travail. Alluma l’appareil et attendit.
Il cliqua sur l’icône de son jeu favori et y joua durant trente minutes. Après ce temps, une petite enveloppe blanche apparut dans le coin inférieur droit de l’écran. William cliqua dessus, avant l’ouverture, il put y lire. ‘You’ve got mail’ L’Email venait de trustno1. Le garçon la lit attentivement.
Dana
Il y a si longtemps que je t’ai écris. Cinq ans si je me rappelle. Je ne t’ai pas oublié, ni William d’ailleurs. Tu dois me croire mort à cet instant, mais je ne le suis pas. Je ne pouvais tout simplement pas t’écrire, ni te téléphoné, ni quoi que ce soit. Je suis tombé dans un sombre ravin de plusieurs mètres de profondeurs. Miraculeusement j’y ai survécu, ce qui est difficile à croire, tout ça grâce à des amérindiens cachés dans les sous bois, qui m’ont trouvé juste à temps. Je suis à peine réveillé d’un coma long de cinq ans. Ces gens m’ont grandement aidé, leurs méthodes m’ont sauvé la vie. Dans un hôpital, on m’aurait laissé mourir. Je suis la preuve vivante que toutes personnes peuvent se sortir d’un long coma.
Dit à William que je l’adore et qu’il me manque terriblement et toi aussi d’ailleurs. J’ai hâte de vous revoir tous les deux. Je devrais être de retour d’ici quelques jours.
Avec amour Fox.
William sourit après avoir lu la lettre et maintenant il avait comprit son cauchemar. Il devait absolument faire lire cette lettre à sa mère. Il l’imprima et couru à la cuisine.
Elle n’y était pas, Elle n’était pas non plus dans sa chambre et ni à la salle de bain. William avait oublié une pièce, celle ou toutes les affaires de son père se trouvaient. Il ouvrit la porte en criant.
- Maman lit…
Il s’arrêta sec, elle dormait paisiblement sur le divan de la pièce. William sortit en fermant la porte. Il la lui montrera plus tard. Comme tous les enfants, il oublia la lettre et ne la montra pas à sa mère.
Deux jours avait passé depuis la réception du mail et William avait toujours oublié cette merveilleuse nouvelle. L’heure du souper approchait, Scully était à la cuisine pour la préparation du repas. William regardait les dessins animés à la télé au salon.
On sonna à la porte.
- Will! Va répondre s’il te plaît.
Il se leva du divan et se dirigea vers la porte. William ne regarda pas par le judas et l’ouvrit immédiatement. Toujours la poigné de porte dans la main reconnaissant la personne présente devant lui, il fit demi-tour et courut à sa chambre. La lettre lui revint à l’esprit, regrettant de ne pas l’avoir montré à sa mère.
Mulder ne bougea pas d’où il était, croyant avoir fait peur à l’enfant. Son visage s’allongeât et attendit le retour de quelqu’un.
Scully à la cuisine, réagit à ce que William ne vient pas la chercher pour le visiteur. Elle s’essuya les mains à l’aide d’une serviette et sortie de la cuisine et se rendit à la porte d’entrer. La porte était à moitié entrouverte. Dana se demanda ou était passé son fils.
- William?
Mulder répondit à sa place.
- Je crois que je lui ai fait peur.
Scully reconnu immédiatement cette voix et savait maintenant que ce n’était pas la raison de la fuite de William. Elle ouvrit au maximum la porte et à la vu de Mulder, Scully tomba évanouie sur le sol.
Fox la prit avec délicatesse dans ses bras et alla la posée sur le divan du salon. William apparu au bas de l’escalier.
- Qu’est-ce que t’as fait à maman?
- Elle s’est évanouie quand elle m’a aperçut.
William le regarda droit dans les yeux.
- Il va lui falloir de l’eau.
- Je crois que ça peut attendre encore un peu. Et pourquoi t’es-tu sauvé?
William lui tendit la lettre.
- J’avais complètement oublié de la lui donné.
Mulder la prit et réalisa que c’était son mail.
- C’est toi qui as lu mon mail?
- Oui.
Il baissa la tête pour ne pas le regarder. Mulder se pencha à sa hauteur. Il lui releva le visage.
- Je ne t’en veux pas, tu as juste oublié, c’est tout.
- J’ai voulu la lui montrer immédiatement, mais elle c’était endormie sur ton divan dans ta pièce. Je l’ai complètement oublié par après.
- Je crois qu’on va la réveillé maintenant. Tiens, tu lui donneras la lettre.
William l’a prit, Mulder alla chercher de l’eau à la cuisine. Il revient avec un linge humide et un verre d’eau. Mulder passa le tissu sur le visage de Dana. Elle gémit un instant et ouvrit doucement les yeux. Il lui déversa l’eau dans la bouche. Scully se leva brusquement.
- Mulder!
C’était la seule chose qui lui sortit de la bouche. Par surprise, elle vit qu’il était vraiment là. Elle sourit, les yeux brillant.
- Mais comment…
Elle ne fini pas, William lui donna la lettre.
- Je suis désolé maman, j’avais complètement oublié de te la donner.
Scully lit la lettre et regarda par la suite son fils.
- Ce n’est rien chéri, merci.
Elle regarda ensuite Mulder, les yeux plein d’eau.
- Tu es vivant!
Scully le prit dans ses bras et le serra très fort et pleura toutes les larmes de son corps, celle qu’elle avait gardé pour ce moment si intense et merveilleux. Elle était la femme la plus heureuse du monde, au moment où elle réalisa qu’elle n’était pas dans un rêve.
- Oui, je suis vivant.
Scully rit silencieusement.
- Non, je veux dire, tu as survécu à ta chute et j’en suis soulagé. Tu es tout pardonné Mulder.
- En quoi serais-je pardonné?
Il ne savait pas ce qu’elle avait pu endurer toutes ses années sans ses nouvelles.
- D’avoir arrêté de m’écrire si brusquement. Merci pour ce dernier mail, que malheureusement, je n’ai pas pu lire avant ton arrivé.
William les laissa un instant seuls, sachant qu’ils en avaient besoin. Elle se leva, il se leva. Mulder lui tendit ses deux mains, elle les prit dans les siennes et leurs doigts se joignirent. Elle s’approcha de lui, toujours leurs mains l’une dans l’autre. Mulder pencha sa tête pour coller son front à celui de Scully.
- Je t’aime Scully.
Cette phrase sortit pour la première fois de la bouche de Mulder, par le passé, il n’avait jamais réussi à le lui dire. Scully sourit et ses yeux se remirent à pleurer.
- Je t’aime aussi Mulder.
Fox décolla son front de celui de Dana et la regarda dans les yeux, il prit les mains de Dana et les embrassa.
- Tu m’as tellement manqué, William aussi. Je suis si désolé de ne pas avoir été présent pour lui.
- Mulder… tu es là maintenant, tu pourras tout faire avec lui.
- Mon fils… il sait qui je suis?
Scully le regarda avec de grands yeux, comme s’il ne l’avait pas remarqué.
- Oui. Y’a pas une journée ou je ne lui ai pas parlé de toi.
- …
- Il sait que tu es son père si c’est ça que tu veux savoir.
- Je voudrais lui parler, être près de lui.
Scully mit une main sur la joue de Mulder.
- Tu auras tout le temps pour ça. Je te veux près de moi en ce moment.
- Moi aussi, j’ai besoin de sentir ton parfum, sentir la douceur de ta peau sous mes mains.
Il lui caressa les bras doucement. Il adorait la douceur de ceux-ci. Mulder lui caressa la joue du revers de ses doigts. Les yeux de Dana se fermèrent un instant, profitant du moment qu’elle appréciait. Des frissons lui parcouraient tout le corps. Elle le prit dans ses bras et le serra très fort, profitant de l’odeur de son amant.
- Ne me quitte plus jamais!
Mulder, avec délicatesse, la repoussa pour pouvoir la regarder, la tenant pas les épaules.
- Je te le promets, plus jamais je partirais.
Elle lui sourit les yeux toujours brillants. Mulder lui prit le visage à deux mains et de ses pouces, lui caressa les joues. Il pencha son visage vers celui de Dana, fermant les yeux et amoureusement, il l’embrassa longuement. Scully ferma les yeux et profita de se tendre moment.
La plus grande peur de sa vie s’était rompu au moment ou elle avait aperçut Fox dans l’embrasure de la porte d’entrer. Elle n’oubliera jamais l’instant qui avait précédé son évanouissement.

FIN

_________________
lov' Very Happy
XFM forever! Wink
avatar
lov'
Sandwish de Tooms

Messages : 94
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 39
Localisation : Montreal/québec

Voir le profil de l'utilisateur http://davidduchovny.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum