Et soudain, elle réalise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et soudain, elle réalise

Message  Evilys le Mar 17 Oct 2017 - 23:03

Titre : Et soudain, elle réalise
Auteur : Evilys
Date de publication : 18 octobre 2017

Avertissement : R (pour l'instant)
Catégorie : S
Mots clés : R, A…
Ship : =
Nombre de pages (approximatif) : A voir

Résumé : Suite de l’épisode Essence part. 2 ( saison 8 ) après la naissance de William. Scully vient d’accoucher et ne comprend pas réellement ce qui se passe. Mulder est parti sans laisser de traces. Pour son bien, elle en est consciente… mais elle a la tête ailleurs. Et pour une autre raison…

Disclaimer : Bien évidemment, les X-files ne m’appartiennent pas. Ils sont, avec les personnages, la propriété de Chris Carter et son équipe.

Evilys
Doublure de Diana Fowley

Messages : 3
Date d'inscription : 17/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et soudain, elle réalise

Message  Evilys le Mar 17 Oct 2017 - 23:06

“Shhhh… Calme-toi William... “ murmura Dana, tandis qu’elle serrait son fils dans ses bras et tentait, tant bien que mal, de le bercer. Cela faisait plusieurs minutes qu’il n’arrivait pas à se calmer. Ce n’était pas la faim, pas plus qu’un besoin pressant.

Être mère n’était déjà pas une chose facile. Mais mère célibataire… Pourtant, c’était elle qui l’avait voulu. Désiré. Elle en avait bien conscience mais il y avait un monde entre l’imaginer et le vivre réellement. C’était une chose bien différente de ce qu’elle avait pu vivre avec Emily. La petite était déjà une enfant, elle était très intelligente et beaucoup trop mature pour son âge du reste.

Quoi qu’il en soit, à ce moment précis, la rousse se sentait démunie. Elle hésitait à appeler sa mère mais ces derniers jours, elle avait souvent eu recours à ce stratagème. Depuis qu’elle était revenue, depuis le départ de Mulder, elle avait eu l’occasion de demander de l’aide à diverses personnes : sa mère particulièrement, mais également Skinner, Doggett et même…

Toc. Toc. Toc.

Scully sursauta alors que William y allait de plus belle. Elle le déposa délicatement dans son berceau avant d’aller ouvrir. On était vendredi soir, elle n’attendait personne pourtant.

Voyons, Dana, tu n’attends jamais personne. Que l’on soit vendredi, dimanche, samedi ou même mercredi… Ton seul ami était Mulder, et il est parti.

Elle secoua la tête, tentant de faire taire son esprit, et ouvrit. La stupéfaction laissa la place à un sourire sur son visage.

“Agent Reyes, qu’est-ce qui vous amène ?
- Eh bien, je passais par là et… Elle sourit en levant les yeux au ciel. Non, c’est faux bien entendu. Je venais voir si tout allait bien pour vous et si, éventuellement, vous aviez besoin d’aide ?
- C’est très aimable à vous, j’ai cru un instant que vous aviez besoin de moi pour… une affaire.
- Dois-je vous rappeler que vous êtes en congé maternité Agent Scully ?
Lui répondit la brune en mettant ses mains sur ses hanches.
- Je suis peut-être en congé mais je ne suis pas impotente, s’insurgea Dana. Néanmoins, elle semblait un peu déçue. Son travail lui manquait. D’ici quelques semaines, elle pourrait facilement le reprendre, sa mère rêvait d’occuper son temps à faire la grand-mère poule.
- Je n’en ai jamais douté. Mais… Elle tendit l’oreille en souriant à nouveau. Vous semblez assez occupée avec votre nouveau job.
- Ne m’en parlez pas…
Soupira-t-elle en guise de réponse. Puis elle réalisa soudain : Entrez, je manque à tous mes devoirs.

L’Agent Reyes entra donc dans l’appartement de Dana Scully. Ce n’était pas la première fois. C’était même arrivé assez souvent ces dernières semaines. Enfin… depuis l’accouchement. Elle adorait s’occuper de William et semblait heureuse de pouvoir soulager, ne serait-ce qu’un instant, sa collègue.

Comme à son habitude, elle déposa son manteau sur le porte-manteau situé à l’entrée et alla naturellement jusqu’au berceau de l’enfant afin de le prendre dans ses bras. Il pleura encore quelques minutes avant de se calmer.

Parfois, je me demande si ce n’est pas vous qui avez accouché, agent Reyes.

La brune éclata de rire. Un rire franc, communicatif, tellement que Scully ne tarda pas à la rejoindre et elles s’installèrent sur le canapé. William babillant dans ses bras, Monica Reyes se tourna vers la rousse.

Dana… Elle avait pris l’habitude de l’appeler par son prénom lorsque la conversation devenait sérieuse, et hors travail. Comment allez-vous ?
- Je vais bien, rassurez-vous…
- Honnêtement
, la coupa-t-elle. Je ne veux pas que vous me serviez un de vos laïus habituels sur le plaisir d’être devenue mère, la tranquillité de ne plus travailler ou que sais-je encore.
- Honnêtement ?
Soupira la rousse. Le travail me manque, les affaires non-classées me manquent. Et… Mulder me manque, pensa-t-elle. Je m’inquiète pour William. S’ils… enfin, si jamais ils décident de me l’enlever.
- Ça n’arrivera pas. Vous pouvez compter sur moi. Quant au travail… L’agent Doggett et moi-même faisons de notre mieux pour être à la hauteur de vos précédentes affaires. Mais je n’hésiterai pas à vous en parler si vos compétences peuvent nous être utiles.
- Je vous remercie Monica
, lui répondit-elle sincèrement. Pour tout ça et… pour tout, en réalité. Pour tout ce que vous avez fait pour William et moi depuis sa naissance…
- Ne me remerciez pas Dana.
- J’insiste.”


La brune lui répondit en souriant, continuant à bercer ce petit être dans ses bras. En y réfléchissant bien, elle se sentait parfaitement à sa place. Elle avait aidé l’Agent Scully à mettre au monde cet enfant, sans encombre… plus ou moins. En réalité, elle s’était littéralement battue pour que cela puisse se produire dans les meilleures conditions. Mais elle savait que ce n’était pas suffisant. Ça ne serait jamais suffisant étant donnée la menace qui planait sur ce pauvre petit ange. Et l’agent Mulder qui avait disparu… Elle ne pouvait s’empêcher de lui en vouloir d’avoir abandonné son fils de cette manière… Et Dana. Mais elle savait également que ce n’était pas son choix. Il avait disparu pour une bonne raison. L’agent Scully le savait certainement mais elle ne lui demanderait pas. Non. Elle ne le ferait pas. Par respect et par pudeur. Elle tourne son visage vers la rousse et lui sourit. Elle lui sourit parce qu’elle se souvient de sa vie “d’avant”...

Evilys
Doublure de Diana Fowley

Messages : 3
Date d'inscription : 17/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et soudain, elle réalise

Message  Evilys le Mar 17 Oct 2017 - 23:38

**POV Scully**

Elle se consume puis se meurt. Elle sourit puis elle pleure. Ma vie. Elle ne sait plus où elle en est, elle m'entraîne dans un tourbillon de sentiments indescriptibles. Et pourtant, pourtant j'arrive à discerner quelques nuances différentes, comme les derniers soubresauts d'une araignée que l'on viendrait d'écraser violemment. Oui, ma vie ressemble à ça, quelques pics puis un électrocardiogramme plat.

C'est l'ennui qui me ronge. Qui me dévore de l'intérieur. J'ai cette faim intarissable de fraîcheur, de nouveauté. Je veux un but, une passion, un rêve. Quelque chose. Quelqu'un. Ne serait-ce qu'une simple cible à atteindre ?

Et c’était arrivé. Quand j’ai rencontré Mulder, j’étais sceptique. A la fois amusée et dépitée. Mais le fait est que j’ai adoré chaque moment passé à ses côtés. Et il est le père de mon fils. Je le sais. Il le sait. Mais il était en danger. Et il a dû partir… Et l’agent Reyes… Monica. Elle est là.

Qu’aurais-je fait sans elle ? William aurait-il vu le jour ? J’en doute. Oui j’en doute sincèrement. Elle ne me connaissait pas et elle était là pour moi. Elle s’est battue pour moi… Elle a été celle qui m’a vue belle alors que je me trouvais immonde. Et tout est arrivé très vite. Je pensais pourtant qu’elle partirait ensuite. Mais elle continue à venir. Elle est toujours présente. Pour William comme pour moi.

Alors je ne peux m’empêcher d’être heureuse. De me sentir à l’aise… Pourtant je sais Mulder en danger. Je le sais mais… J’ai un fils. C’est lui ma priorité.

Elle s’approche de moi, William dans ses bras. Ils sont adorables tous les deux…

Dana… Je crois que ce petit ange est épuisé…

En effet, elle a raison, il s’endormait déjà. Alors je le prends dans mes bras et vais le déposer dans son berceau, suivie de près par Monica.

C’est fou comme il a l’air paisible… Quand vous le bercez, il ne tient pas plus de cinq minutes.
- Il faut croire que j’ai la fibre maternelle !
Me répondit-elle en souriant.
- Et cela vous va très bien…

Je lui souris en retour et nous retournons dans le salon. Je m'installe sur le canapé, consciente de mon état d'épuisement. Ma tête est douloureuse... Je ferme les yeux avant de sentir deux mains froides de chaque côté de mes tempes. Et j'hésite... J'hésite à ouvrir les yeux. J’hésite à me dégager… Pourtant je ne peux m’empêcher de trouver ça agréable. Elle masse mes tempes. Je sais qu’elle se tient, là, derrière le canapé, silencieuse et attentionnée comme toujours. C’est si bon… Si bon de se sentir soutenue. Si bon de ne pas être seule. Et comme à chaque fois qu’elle faisait ça, je soupire de bien-être. Et je l’imagine sourire. Un simple sourire… Doux et tendre. C’était tout à fait Monica.

Je pense qu’il est temps pour moi de vous laisser Dana…” Murmura-t-elle à mon oreille, me faisant frissonner contre mon gré.

Alors j’ouvre les yeux. Que dois-je faire ? La retenir ? Je suis épuisée… Et elle a certainement d’autres choses à faire. Elle en fait déjà beaucoup trop pour moi. Il est inutile d’insister. Je me tourne vers elle alors qu’elle se redresse en me souriant toujours.

Vous avez besoin de repos, ajouta-t-elle.
- Et vous avez raison…

Je me lève pour la raccompagner jusqu’à la porte. Elle me serre dans ses bras après que j’ai ouvert la porte. Je savoure cet instant. Sa chaleur. Son amitié… J’avais tellement besoin de ça.

Passez une bonne nuit Dana…
- Vous de même agent Reyes. Et à demain… ?

Pour toute réponse, elle me sourit et me fit un clin d’oeil. Là encore, je souris en retour en secouant la tête avant de fermer la porte. J’ai l’habitude de la voir régulièrement. Elle vient tous les jours pour m’aider, me soutenir. Tous les jours… Et je ne m’en lasse pas.

Evilys
Doublure de Diana Fowley

Messages : 3
Date d'inscription : 17/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et soudain, elle réalise

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum