Défi : Scully gifle Fowley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Défi : Scully gifle Fowley

Message  noisette le Ven 12 Juil 2013 - 8:42

Je n’avais pas pu m’empêcher : ça avait été plus fort que moi. Maintenant je suis devant ce casier la tête basse essayant d’envisager les différentes retombées de l’acte que j’avais fait.

Mulder allait m’en vouloir, c’est certain. Mais mon geste était complètement involontaire.

Qui plus est, j’avais été humiliée une énième fois par cette femme. Que devais-je faire ? Me laisser insulter encore et encore ?

On nous avait arrachés de l’appartement de Mulder comme si nous avions le Virus de peste bubonique. Mulder, Cassandra et moi. Puis ils nous avaient fait prendre une douche dans des douches communes à Fort Marlen. Mais bizarrement il n’y avait pas Cassandra. Juste Mulder et moi, nue, avec comme seul rempart une demi cloison. J’avais fermé les yeux tout le temps de ma douche. Lui était dos à moi. Mais quand j’entendis un mouvement à la surface de l’eau, j’ouvris les yeux. Mulder s’était retourné, me regardant de la tête au pied. M’examinait-il ? J’avoue : moi aussi j’avais regardé. Après tout je suis une femme, et c’est un homme, un très bel homme.

Une humiliation de plus. Que voulait-elle en nous mettant tous les deux dans la même salle de douche. Puis arrivent les examens, et là, elle se permet de remettre en cause mes compétences médicales. Mais pour qui elle se prend cette pimbêche ?!

Qu’elle essaie de récupérer Mulder je peux le comprendre. Vu ce que je connais de lui et au vu de ce que j’ai vu aujourd’hui. Mais qu’elle mette en doute mon Doctorat, non pas question !! Puis, comme si elle voulait encore m’enfoncer un peu plus, elle m’assène le coup de grâce « Et vous êtes aussi un agent du FBI relevé de ses fonction ». Voilà la limite. Moi Dana Scully, calme et posée d’après les dires de beaucoup, si froide à certaines attaques. Je ne pouvais pas la retenir. J’ai arraché mon tensiomètre, me suis mise face à elle et je lui ai mis une gifle. J’ai cogné tellement fort que je ressens encore des picotements dans les doigts.

Je n’avais pas de regret. Elle l’avait mérité. Mais je sais aussi que ma relation avec Mulder va en pâtir invariablement.

Je me décide enfin à ouvrir mon casier. Un vieux sac poubelle gris devait me servir de tenue. Je replaçai la robe dans le casier et j’entendis une porte s’ouvrir. Ça y était. La sentence de Mulder allait arriver. Allais-je avoir droit au billot ?

- Je suis sûr que ce gris t’ira très bien !!

Il plaisantait. Ça me fit un bien fou.

- Je suis désolée. Je ne voulais pas la gifler mais … ça pue Mulder, et ce n’est pas seulement parce que je pense que cette femme est un ... Eh bien, je pense que tu sais ce que je pense de cette femme.

Mulder répondit, sarcastique.

- Non, en fait, tu sais très bien cacher tes sentiments. Qu’est-ce que tu as contre elle. Elle est là pour nous aider.
- Nous aider ? Tu plaisantes, Mulder ?? Ce qu’elle veut de moi, c’est m’humilier devant toi et ce qu’elle veut de toi, je crois que je n’ai pas besoin de te faire un dessin.

Je rêve ou il sourit ??

- Tu es jalouse !
- Ne sois pas ridicule, elle te manipule et tu ne vois rien. Aveuglé par une histoire vieille de 10 ans.
- Je ne suis pas aveuglé, je sais parfaitement où je vais. Et avec qui j’y vais…

Il s’était rapproché de moi. Mais je ne l’avais pas vu. Je n’avais pas fait attention. Il s’approcha si lentement que le temps semblait arrêté. Et enfin ses lèvres touchèrent les miennes….

noisette
Doodle de Gillian

Messages : 239
Date d'inscription : 29/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum