Never Again [défi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Never Again [défi]

Message  SpookyAmy le Lun 27 Aoû 2012 - 10:48

Deux coups légers sur la porte, puis un grincement qui lui signifia que son visiteur venait d'entrer. Elle savait que c'était lui. Parfois elle regrettait que ce soit lui qui soit indiqué comme personne à contacter, comme personne de confiance. Il s'approcha de son lit, et resta au bout de celui-ci.

- Le médecin m'a dit que tu avais été empoisonnée, mais que tu n'avais pas reçu une quantité suffisante pour que cela ait des conséquences sur toi. Scully hocha doucement la tête, assise dans son lit d'hôpital, le regard baissé. Il s'approcha et lui releva la tête d'un doigt sous son menton, observant les bleus sur son visage. Il ne t'a pas raté. Elle baissa à nouveau la tête, ne parvenant à soutenir son regard. Elle n'y voyait que critiques et reproches. Elle voulait qu'il parte.

- C'était inutile de venir, prononça-t-elle d'un ton monocorde et froid. Un long silence pesant suivit. Mulder tira la chaise qui se trouvait dans le coin de la chambre et l'approcha du lit. Il s'assit en posant ses mains sur le bord du lit, afin de lui montrer qu'il n'avait pas l'intention de bouger.

- Je ne suis pas ton ennemi Scully. Il leva son regard dans sa direction dans l'espoir d'accrocher ses yeux bleus devenus ternes depuis quelques semaines. Je suis ton partenaire. Mission accomplie. Son regard le transperça.

- Alors pourquoi tu n'agis pas en tant que tel ? Pourquoi te sens-tu obligé de me confier des "missions" car tu t'absentes une semaine ? De ses mains elle avait mimé des guillemets. Pourquoi ne me fais-tu pas confiance ? Chaque phrase avait été prononcée avec une tonalité plus forte que la précédente.

- Je…je ne pensais pas à mal Scully. Je n'ai jamais voulu te prendre de haut. Son regard le figea sur place. Les Affaires Non-Classées sont toutes ma vie, et..

- Et quoi ? Tu crois que c'est un passe-temps pour moi ? Cela fait 4 ans que je te suis partout, sans relâche. 4 ans que ta quête est devenue la mienne ! 4 ans que ma vie ne se résume plus qu'à Affaires Non-Classées et Mulder !

- Scully…


- Non Mulder, je n'ai pas besoin de tes excuses ! Il s'apprêtait à s'excuser, mais elle le coupa dans son élan, et il referma la bouche. Ses pensées fusaient dans tous les sens. Il ne reconnaissait plus la femme qui était en face de lui en cet instant. Un long silence s'en suivit. Scully se forçait à garder son regard bien en face d'elle, sur ce mur d'hôpital, qui semblait subitement fascinant. Celui de Mulder était posé sur la main de sa partenaire. Il remonta lentement sur son poignet qui avait une teinte bleutée. Délicatement, il prit sa main, et la serra doucement, dans l'espoir d'attirer une nouvelle fois son attention.

- Est-ce que tu regrettes ? Il parvint une nouvelle fois à son but, elle détourna son regard sur lui, et y perçut de l'incompréhension. Est-ce que tu regrettes ce qui se passe depuis 4 ans ?

- Pourquoi me demandes-tu ça ? Est-ce que je t'ai laissé pensé ça ?


- Depuis quelques semaines, tu as changé. Tu sembles…lassée, et quand je te parle d'une nouvelle enquête, c'est à peine si tu réagis. La jeune femme était prise de court, depuis cette enquête sur Léonard Betts, elle avait appris peu de temps après qu'un cancer la rongeait de l'intérieur. Mais elle n'avait pas encore trouvé la manière de l'annoncer à son partenaire. Elle ne voulait pas qu'il se sente obligé de la protéger, de la prendre encore une fois pour une faible. C'était peut-être le moment.

- Écoute Mulder, je…elle prit une profonde inspiration….je suis à un tournant de ma vie. Elle n'avait pas le courage de lui dire. Pas maintenant. Plus tard. Je me pose beaucoup de questions. Je ne pensais pas que ça interférait dans notre travail.

- Tu veux en parler ? Je suis là pour toi.

- Merci Mulder, mais il faut que je m'en sorte seule. Je vais me changer et on ira signer mes papiers de sortie.
Pour couper court à la discussion, elle s'assit sur le bord du lit, en lui tournant le dos. La blouse entrouverte laissa à Mulder le champ libre pour détailler la parcelle de peau qui s'offrait à lui. Il partit de sa nuque et descendit lentement, pour arriver à ses reins. Il eut alors un mouvement de recul, mais sa main ne put s'empêcher d'approcher, jusqu'à effleurer et y dessiner un cercle.

- Un ouroboros. Scully sursauta légèrement au contact de ses doigts. La douleur était encore présente. Tu l'as fait avec lui ? Elle ferma les yeux, ne voulant pas s'aventurer sur cette discussion. Lui, ne remarqua pas son trouble et continua. Ce rouge, si intense…C'est comme ça que tu as été empoisonnée. Cela n'était pas une question. Malgré tout, elle ne bougea pas d'un millimètre, ses doigts sur cette partie endolorie étaient comme une douce caresse et apaisaient le feu provoqué par l'aiguille. Tu connais sa signification ?

- Oui.

- Scully…qu'as-tu fait avec cet homme ?
Ses doigts continuaient de parcourir sans cesse le serpent.

- C'est ma vie privée.

- Laisse-moi en faire partie. S'il te plaît.


A ces mots, elle frissonna et se leva pour rejoindre la salle de bain. Sans un mot. Elle ne pouvait pas lui dire qu'elle n'espérait que ça, qu'il fasse enfin partie de sa vie privée. Mais elle ne pouvait pas, pas maintenant, alors qu'elle était très certainement mourante. Une larme roula silencieusement sur sa joue. Elle ne fit rien pour la stopper, et elle s'écrasa sur le bord du lavabo. Elle se tourna, afin d'observer ce tatouage incrusté pour toujours dans sa peau. Elle passa ses doigts dessus, comme le faisait Mulder quelques instants plus tôt, mais l'apaisement ressenti alors n'était plus. Elle dévia son regard, puis se changea. Elle prit une profonde inspiration, essayant de reprendre contenance, puis tourna la poignée.

- Je suis prête. On peut y aller. Mulder hocha simplement la tête et la suivit dans les couloirs de l'hôpital.

Le retour jusqu'à Washington se fit dans le silence le plus complet. Chacun plongé dans ses pensées, des doutes pour l'un, des peurs pour l'autre. Une seule phrase avait été prononcée par Scully au moment où Mulder l'avait déposée devant chez elle.

- Tu comprendras mieux dans quelques temps, Mulder. Laisse moi juste un peu de temps.

Il la regarda descendre de voiture et rejoindre rapidement l'immeuble. Il ne comprenait pas. Une peur le tiraillait, qu'elle décide de le quitter.

SpookyAmy
Cheveux de Scully saison 1

Messages : 11
Date d'inscription : 19/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum