...10 ans d'absence...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

...10 ans d'absence...

Message  titechhiuaua le Mar 28 Avr 2009 - 10:50

Titre : ...10 ans d'absence...
Auteur : Titechhiuaua
Résumé : Scully et William ont continués leur vie après le départ de Mulder. Celui-ci revient après 10 ans d'absence.


Mulder était partit depuis bien trop longtemps. Il était partit pour les protéger, pour ne plus qu’ils soient en danger par sa faute. Sa faisait bientôt dix ans qu’il était devenu un fantôme pour ces deux êtres. Scully n’avait plus eut de nouvelle, pas une explication à ce silence. Elle avait quitté le F.B.I et avait repris le cabinet d’un médecin partant à la retraite. Elle avait déménagé pour habituer une jolie petite maison. Elle était restée sur Washington espérant toujours le retour de plus en plus improbable de Mulder. Elle restait en contact avec Skinner, Dogett et Reyes qui venaient lui rendre régulièrement visite. Un jour, Mulder reprit subitement contact avec Skinner :

_Allo
_Bonjour, c’est Mulder.
_Si s’est une plaisanterie, elle est de mauvais goût.
_Se n’est pas une plaisanterie. Rendez-vous au parc à 17H00.
_Attendez, je…


Il n’avait pas eut le temps de dire quoi que se soit que le téléphone à l’autre bout de la ligne était raccroché. Skinner se posait des questions. Etait-ce vraiment lui ou était-ce un piège ? Il n’y avait qu’une solution pour le savoir. Il se rendit a point de rendez-vous. Il regardait nerveusement sa montre, l’heure approchait et toujours personne ne s’était présenté à lui. Quelques instants plus tard, un homme vêtu d’un jogging et d’une capuche sur la tête s’assya près de lui :

_Qui êtes-vous ?

L’homme enleva sa capuche et le visage de Mulder apparu. Skinner était très étonné de le voir après tant d’année.

_C’est bien vous ?
_En chair et en os.
_Qu’étiez-vous devenu pendant toutes ces années ? Et pourquoi ne plus avoir donné de nouvelles ?
_Je me suis fais prendre quelques temps après mon départ sur un site protégé. J’ai été emprisonner et violenter. Ils m’ont relachés il y a environ un an ?
_Mais pourquoi vous avoir relaché ? S’était leur but de vous barrer la route et s’était une opportunité qu’ils avaient là.
_Après tout ce que j’avais subit et le temps que je n’avais pas vu ceux que j’aime mais surtout de peur qu’il leur arrive quelque chose. J’ai décidé de tout oublié, du moins de mettre de côté cette conspiration pour pouvoir protéger Scully et William. Et je ferais en sorte qu’il ne leur arrive rien. Au moindre faux pas de ma part, ils perdront la vie, et je ne le veux pas. Comment vont-ils ?
_William grandit à vue d’œil et vous ressemble énormément. Il est très gentil et intelligent. Quant à Dana, elle a quitté le F.B.I un an après votre départ. Elle voulait se concentrer sur William et son éducation et surtout pour ne pas le mettre en danger. Elle a reprit un cabinet de médecin sur Washington. Si elle est partit du F.B.I, s’est aussi parce que je l’ai poussé à le faire, pour qu’elle réussisse à se reconstruire.
_A t’elle quelqu’un dans sa vie ?
_A part William, non. Elle n’a jamais reposé les yeux sur un homme et pourtant se n’est pas le choix qu’il lui manque vu le nombre d’homme qui lui font la cour.
_J’aimerais les voir.
_Je ne crois pas que se soit une bonne idée.
_J’ai besoin de les voir, voir qu’ils vont bien.
_Et si vous repartez, vous les anéantirez encore une fois.
_Je n’ai pas l’intention de repartir.


Skinner réfléchissait puis il fini par lui dire :

_Soyez chez moi vers 19H00.

Skinner partit en laissant Mulder seul. Il était rentré chez lui et avait appelé aussitôt Dogett et Reyes pour qu’ils viennent le rejoindre afin de leur expliquer la situation. Puis Mulder arriva à son tour. Ils partirent tous les quatre chez Scully. Quand ils sonnèrent elle vint leur ouvrir, ils entrèrent chacun leur tour en lui disant bonjour. Skinner fit signe à Scully qu’il restait quelqu’un dehors. Elle alla vers l’entrée et fut surprise. Elle devint blanche et ces yeux s’embrumèrent.

_Mulder ?
_Bonjour Scully.


Les jambes de Scully lui échappèrent et elle s’écroula sur le sol dans un évanouissement. Mulder s’approcha aussitôt vers elle. William qui descendait au même moment, courru vers Scully et poussa Mulder.

_Qu’est-ce que vous lui avez fait ?
_Rien, elle s’est évanoui.
_William, monte chercher un gant d’eau fraiche, on va la mettre sur le canapé.


William monta chercher un gant. Mulder prit Scully dans ses bras et alla la déposer sur le canapé. William revint vers Scully et lui déposa le gant sur le front. Il se retourna vers Mulder avec un regard noir. Le même regard que Scully pouvait avoir pensa Mulder :

_Qui êtes-vous ?
_Je…


Il n’eut pas le temps de finir sa phrase que Scully retrouvait ses esprits :

_William ?
_Maman. Comment vas-tu ?
_Je vais bien, ne t’inquiète pas.
_Qui est-ce ?
_Personne, tu veux bien monter dans ta chambre s’il te plait ?


Tout le monde fut surpris de e qu’elle venait de dire. William acquiesça et monta mais resta cependant sur le palier pour pouvoir entendre. Scully allait se lever et quitter la pièce quand Mulder lui attrapa un bras.

_Alors comme ça je suis personne ?
_Et qu’espérais-tu après autant de temps ? Tu n’as jamais été présent pour lui, jamais été personne pour lui. Dans quelques jours ils va avoir dix ans et sa fait presque autant de temps qu’il grandit sans que son père ne soit près de lui.
_Tu m’en veux ?
_Oui je t’en veux ! Tu étais tout pour nous et du jour au lendemain tu deviens un fantôme ! Plus aucune nouvelle, rien !
_Je n’ai pas eut le choix !
_Quand on veut on peut !
_Si seulement sa avait été si simple.
_Et pourquoi donc ?
_J’ai été capturé et s’est pourquoi je ne t’ai plus donné de nouvelle. Ils m’ont relâché il y a environ un an. J’avais subit pas mal de chose et j’ai donc attendu de reprendre des forces pour venir enfin vous voir.

Scully ne savait pas quoi en penser, ni que dire devant cette révélation.
_Je ne sais pas trop où j’en suis là. Va t’en s’il te plait.
_Comme tu veux.


Mulder se leva mais au moment de partir, il lui disa :

_Je ne vous ai pas oublié. Et si je suis encore en vie aujourd’hui, s’est parce que vous occupez ma tête et mon cœur.

Mulder partit. Scully ne bougeait pas. Etait-elle entraind e rêver ? Puis elle courut vers l’entrée mais il avait déjà disparu.

_Quelle idiote. Murmura t’elle.

William descendit vers elle, en pleure. Il avait comprit qui était Mulder.

_C’était lui n’est-ce pas ?

Scully n’osait pas ouvrir la bouche et lui fit signe de la tête oui.

_T’avais pas le droit de le mettre dehors ! sa fait longtemps que j’attendais de le rencontrer et toi tu le met dehors ! Tu ne pense qu’à toi !

William partit en courant.

_William ! …

Mais celui-ci monta dans sa chambre sans se retourner. Skinner s’approcha de Scully, il lui tendit une carte avec un numéro griffonné dessus.

_N’hésitez pas à l’appeler.

Skinner et les autres partirent.


Dernière édition par titechhiuaua le Mar 28 Avr 2009 - 11:01, édité 1 fois
avatar
titechhiuaua
Sandwish de Tooms

Messages : 62
Date d'inscription : 28/04/2009
Age : 33
Localisation : Marne(51)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ...10 ans d'absence...

Message  titechhiuaua le Mar 28 Avr 2009 - 10:51

Sa faisait une bonne semaine que Mulder était revenu, William n’adressait plus la parole à Scully depuis. Puis elle ressortit la carte que Skinner lui avait donné et composa le numéro :

_Mulder !
_Bonjour.
_Bonjour Scully ! Comment vas-tu ?
_Bien, je… je te dérange ?
_Bien sûr que non.
_Je … Samedi soir on fête l’anniversaire de William et je voulais savoir si tu pourrais venir.
_Se sera avec plaisir.
_Alors viens samedi à la maison vers 19H00
_Scully ?
_Oui ?
_Merci.


Ils raccrochèrent tous les deux. Les jours passaient, on était samedi, Mulder arriva :

_Où est-il ?
_Dans sa chambre, il ne veut pas descendre.
_Pourquoi donc ?
_Parce que je t’ai demandé de partir l’autre jour. Va le voir, sa lui fera plaisir.


Scully l’accompagna jusque devant la chambre puis elle redescendit. Mulder toqua et entra. William fut surpris de le voir. Mulder s’approcha de lui et s’assya sur son lit :

_Bonjour William.
_Bonjour.
_Comment vas-tu ?


William haussa les épaules.

_Pourquoi nous as-tu quitté ?
_Parce que vous étiez en danger à cause de moi. Avec ta maman nous avions un métier dangereux.
_Mais je le sais tout ça, maman m’a déjà dit.
_Alors pourquoi demander ?
_Pourquoi es-tu revenu ?
_Pour vous voir tous les deux. Parce que vous me manquez énormément.
_Et tu repartiras encore après ?
_Non.
_Tu habiteras avec nous ?
_Sa j’en sais rien … Et si on allait rejoindre ta maman, les invités arrivent les bras chargés de cadeaux rien que pour toi.


Mulder avait trouvé une parade pour couper cette réponse, bien sûr qu’il aimerait bien mais il n’était pas le seul à décider de cela. Il ne voulait pas donner de faux espoir à William. Ils allaient sortirent de la chambre, Mulder se mit devant William et lui dit :

_N’en veux pas à ta maman pour la dernière fois, et si je suis là aujourd’hui, s’est parce qu’elle m’a appelé pour me demander de venir.
_C’est vrai ?


Mulder lui fit signe de la tête et un sourire s’afficha sur le visage de William. Ils descendirent rejoindre tout le monde. La soirée se passait bien. Mulder retrouva Scully dans la cuisine :

_Besoin d’aide ?
_Pourquoi pas, tu veux bien lui emmener son gâteau ?
_J’aimerais bien.


Scully alluma les bougies, elle prit le gâteau pour le donner à Mulder. Leurs mains se touchèrent et leurs regards se croisèrent. Un frisson les parcouru tous les deux. Petit instant court mais magique et intense. Ils emmenèrent le gâteau. Puis William déballa ses cadeaux avec ferveur. Le dernier fut celui de Mulder. Il en sortit un gant de Baseball, un sourire éclaircit son visage.

_Tu sais y jouer ?
_Y’a bien longtemps que j’y ai joué.


Longtemps, s’est bien le mot. Il lança un regard à Scully et celle-ci comprit. Elle se rappelait très bien elle aussi de cette fameuse soirée d’anniversaire.

_On va l’essayer ensemble ?
_Si tu veux.
_Attends je reviens.


William monta dans sa chambre pour aller chercher celui que Scully lui avait donné. Il redescendit et le tendis à Mulder.

_C’est maman qui me l’a donné.[/i

Mulder avait reconnu son gant, il était surpris et heureux que William ai quelque chose de lui, il adressa un sourire à Scully. Puis ils sortirent tous les deux pour échanger quelques balles. Scully s’approcha d’une fenêtre pour les regarder. Monica s’approcha d’elle et posa une main sur l’épaule de Scully.

[i]_Sa fait si longtemps que j’attendais ce moment. Les voir enfin réuni tous les deux. Est-ce qu’il va repartir ?
_Seulement si tu lui demande.
_Il ne va plus se cacher ?
_Non, il est revenu pour vous deux.


Une larme perla la joue de Scully. Elle reprit le dessus et alla s’asseoir. Mulder et William rentrèrent et vinrent les rejoindre. Scully se leva pour aller chercher des cafés. Mulder vint la voir :

_Tu as besoin d’aide ?
_Sa ira merci.


Il y avait un petit silence, Mulder la regardait faire. Il voyait bien que quelque chose la tracassait.

_Qu’est-ce qu’il y a ?
_Rien pourquoi ?
_Tu as les yeux légèrement rouges et surtout le regard brillant.
_S’est rien, c’est juste que… que sa m’a fait bizarre de vous voir jouer ensemble. J’attendais tellement ce moment de vous voir tous les deux ensemble.
_Mais il pourra y en avoir d’autres si tu le souhaite.


Scully leva enfin les yeux, elle ne savait pas quoi lui dire. Mulder posa une main sur la sienne. Elle baissa son regard pour regarder leurs mains, regarder ce geste si simple mais pleins d’intention et d’espoir. Elle entrelaça ces doigts à ceux de Mulder. Il la laissait faire, un petit sourire au coin des lèvres. Elle s’approcha doucement et il fit de même. Elle se blottit contre lui et il passa ces bras autour d’elle. Chacun heureux de sentir ce corps et ce parfum qui leur avait tant manqué. Puis ils se séparèrent et se regardèrent dans les yeux. Mulder prit le visage de Scully entre ces mains et lui déposa un baiser sur les lèvres. Elle le regarda avec un sourire, dix ans d’absence venaient quasiment de s’effacer par la simple force d’un baiser. Puis ils retournèrent vers les autres. Les invités finirent par partir. Il ne restait plus que Mulder.

_Tu monte te coucher william.
_Mais maman ?
_Il n’y a pas de mais, il est tard, s’est déjà plus que d’habitude alors ne te plains pas. Allez, s'il te plait.
_Tu reviendras me voir ?
_Si tu veux.
_Cool.


William leur disa bonsoir et monta se coucher. Scully avait comprit que s’il ne voulait pas aller se coucher, s’était simplement de peur de ne pas revoir son père. Scully et Mulder s’affairaient à débarrasser et ranger le salon. Se frôlant quelque fois lorsqu’ils se croisaient entre leur voyage entre la cuisine et le salon faisant naître des frissons qui leur parcourait le corps et allaient jusqu’au cœur. Puis quand ils eurent fini, ils s’assyèrent sur le canapé avec une tasse de café avec eux. Ils discutaient de la soirée, de William, etc… Leurs cœurs venaient enfin de se calmer, la présence de chacun avait rassuré l’autre. Puis Scully prit son courage à deux mains, elle ne voulait pas que tout s’arrête là, après cette soirée, elle n’arrivait pas à le laisser partir une nouvelle fois :

_Je suis désolé de l’accueil que je t’ai fais la dernière fois.
_Ne t’en fais pas pour ça, je peux le comprendre. Tu m’en veux vraiment ?
_Je t’en ai voulut, mais après ton explication de la dernière fois et aussi celle de Skinner, j’ai réfléchi et compris. Et je ne t’en veux plus.
_Je suis désolé d’être arrivé à l’improviste.
_Il est vrai que j’aurais préféré que tu nous écrive par exemple. J’aurais put déjà mettre mes idées au clair et éviter ce qu’il s’est passé la dernière fois.
_Je suis désolé. J’avais peur que tu ne lise pas si je t’écrivais, que tu ne me réponde pas si je téléphonais. Et j’avais peur de refaire surface dans vos vies, s’est pourquoi j’ai déjà repris contact avec Skinner.
_ Mais même si nos vies avaient changés, j’espère que tu serais venu ne serais-ce pour William.
_Je sais pas si j’en aurais été capable. J’aurais eu trop peur de briser ce que vous aviez construit.


Un petit silence venait de s’installer. Il commençait à se faire lourd. Mulder le comprit.

_Tu… tu avais gardé mon gant de base-ball ?
_J’ai été le rechercher dans tes affaires pour en faire cadeau à William pour qu’il ai quelque chose de toi. Et il n’a jamais voulut que je lui en rachète un à sa taille. Alors que venant de toi, il l’a prit sans soucis !
_Où as-tu trouvé cet aquarium ?
_C’est le tiens tout simplement. Quand j’ai déménagé dans cette maison, je voulais que William puisse grandir avec un peu de toi et j’avais besoin d’un peu de toi moi aussi. Alors j’ai été chercher quelques unes de tes affaires. Ton lit est dans la chambre d’ami, ton bureau dans celle de William et quelques habits que tu n’avais pas pris sont dans mon armoire, j’avais l’impression de t’avoir près de moi ainsi. Tout le reste est encore dans l’entrepôt.
_Tu as tout gardé ?
_Même si beaucoup t’ont cru mort, je n’ai pas réussi à m’en séparer.


Mulder regardait attentivement Scully, elle commençait à avoir la voix tremblante. Mais elle faisait beaucoup d’effort pour tout garder. Mais trop de sentiments ressurgir et elle craqua. Des larmes descendaient le long de ses joues :

_J’ai eu si peur pour toi. Peur que tu sois mort, je ne pouvais pas croire que tu nous avais oublié.

Mulder prit une main de Scully entre les siennes :

_Je ne vous ai pas oublié et je suis là aujourd’hui.
_Mais j’ai tellement eut peur pour toi ! Et tu m’as tellement manqué !
_A moi aussi vous m’avez manqué.
_Je… J’ai posé une question tout à l’heure et Monica m’a répondu mais j’aimerais tout de même te poser cette question.
_Vas-y, je t’écoute.
_Je… Est-ce que tu vas repartir ?
_C’est ce que tu aimerais ?
_Bien sûr que non !
_Alors je resterai prêt de vous si vous voulez bien de moi tous les deux.


Les yeux de Scully commençaient à la brûler, une joie s’empara de son cœur. Elle tendit une main vers Mulder que celui-ci prit à nouveau sans plus attendre et s’approcha d’elle. Leurs regards ne se lâchaient plus. Mulder approchait son visage de celui de Scully, leurs souffles s’entremêlèrent. Scully prit les devant en lui déposant un baiser sur les lèvres. Il l’a prit dans ses bras en lui déposant quelques baisers dans le coup puis l’a renversa et se positionna au-dessus d’elle tout en continuant de l’embrasser. Des caresses parcourait chacun des corps puis Scully le stoppa :

_William pourrait nous surprendre.
_Hum…
_Mulder…
_Accroche-toi et guide-moi vers la chambre.


Scully était surprise mais s’accrocha à lui. Elle le guida tant bien que mal à travers la maison dans le noir car ils ne prenaient même pas la peine d’allumer. Des éclats de rire fusaient. Cette nuit là, les liens d’une famille se retracèrent enfin. Un nouvel avenir les attendait

FIN
avatar
titechhiuaua
Sandwish de Tooms

Messages : 62
Date d'inscription : 28/04/2009
Age : 33
Localisation : Marne(51)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum