Pour quelques minutes de retard....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour quelques minutes de retard....

Message  Missycam le Sam 20 Nov 2010 - 0:17

Sommaire: Mulder donne rendez-vous à Scully dans un bar mais arrive en retard. Scully n'est pas seule au comptoir quand il arrive. Qui est cette jeune femme avec elle? Mulder va malgré lui tenir la chandelle. Mulder 's POV.

Note: Cette fic est le sujet principal d'un défi lancé par Karine sur le forum GA. Si vous voulez lire la suite plus complete, lisez "De l'Autre Coté du Miroir" (attention sujet slash).

Disclaimer: Les persos sont la propriété de CC, la FOX et Cie....

&&&&&

Pour quelques minutes de retard....




Je m’arrête devant la porte du bar et souffle un bon coup.
Je regarde ma montre. 20 minutes de retard, et je sens déjà que je suis un homme mort.

Scully déteste les retards, quoiqu’avec moi elle a apprit à relativiser.
Je souris à cette pensée et pousse finalement la porte.
Je la cherche des yeux pendant 5 secondes et la trouve au comptoir.

Surprenant.

Je remarque alors une autre chose curieuse, elle a un verre posé devant elle.
Je fronce les sourcils, ce n’est pas du tout dans ses habitudes. Enfin pas lorsqu’elle est toute seule.

Je m’arrête, surprit. Justement, elle n’est pas toute seule.
Une jeune femme brune lui parle. Et elle sourit.
Etrange.
Peut-être qu’elles se connaissent. Peut-être même qu’elles sont amies.

Je sens une pointe de je-ne-sais-quoi vriller mon cœur.
Bref, je m’avance et commence à préparer mes excuses.

-Salut Scully. Désolé pour le retard.

-Mulder. Tu es tout pardonné, ce n’est pas comme si je n’avais pas l’habitude.

Et pendant un instant je crois déceler une once de déception.
Pour quoi ? Mon retard ou mon interruption ?
Avant que je ne puisse dire quoique ce soit d’autre, elle m’interrompt.

-Amy, voici Fox Mulder, mon partenaire. Mulder, Amy.

Je prends la main qu’elle me tend et la serre franchement, même si je suis quelque peu prit au dépourvu.
Scully regarde cette "Amy" et comme par enchantement glisse de son tabouret pour se diriger vers la petite table pour deux qui est dans le coin. La seule disponible.

A mon grand étonnement, "Amy" nous suit et a le culot de s’installer en face d’elle, me laissant le soin de trouver une troisième chaise.
Scully me regarde enfin.

-Mulder tu veux un verre ?

-Pardon ?

Elle désigne les deux verres qui se situent sur la table.
Pourquoi ai-je l’impression d’être de trop subitement ?

-Non merci ça ira.

La voix d’Amy me tire de ma semi-léthargie.

-Alors… Dana me disait que vous faisiez parti du FBI….

Mes yeux se rétrécissent de suspicion.

-Oui.

Scully qui entoure son verre de ses deux petites mains lui lance un regard d’excuse.
Pourquoi ? Je n’en n’ai pas la moindre idée.

-Excusez-le Amy, il n’est pas du genre loquace devant des inconnus.

Elles partagent un sourire secret, comme si je ne pouvais pas comprendre la simple signification de cette phrase.

Et là mon souffle est coupé.
Littéralement.

La main d’Amy vient chercher celle de Scully, la trouve et exerce une légère pression, faisant ainsi soupirer Scully.

Soupirer Scully ?!?!
Bordel qu’est-ce qui se passe ???

-Ce n’est rien, mais ce n’est pas dans mes habitudes de faire peur aux hommes.

Peur aux hommes !? Elle se prend pour qui ?!
Quelque chose m’interpelle alors.

-Vous vous connaissez depuis longtemps ? Scul…

-Non, depuis moins d’une heure.

Nouveau sourire partagé, et ce manège commence à m’agacer sérieusement.

Ce n’est pas que d’habitude, dès qu’il y a une femme, son attention est tournée vers moi, mais là je sens clairement que je suis de trop.
Je me moque de l’ignorance d’Amy à mon égard, non, ce qui m’intrigue c’est celle de Scully.
Et là je note un fait nouveau : les doigts d’Amy sont entrelacés à ceux de Scully. Et ça n’a pas l’air de la déranger !

Ok. Mulder respire.
Tout va bien, dans peu de temps cette "Amy" sera partie et ta partenaire et toi serez en train de parler de la prochaine enquête.

Merde ! L’enquête !!
Je savais bien qu’à l’origine j’avais une bonne raison pour lui donner rendez-vous dans ce bar.
Ce qui s’avère être une bien mauvaise idée en fin de compte.

J’entends une respiration rapide et me tourne vers ma gauche.
Scully.

Mon regard est irrémédiablement attiré vers son décolleté, où je vois sa poitrine se soulever et redescendre sous le coup d’une respiration bien trop saccadée à mon gout. Je comprends que je ne suis pas le seul à profiter du spectacle.
Putain mais qu’est-ce qui se passe ?!

Je lève les yeux et regarde, impuissant, le balai de leurs mains sur la table, innocent.
Relative innocence.
Et je sais sans aucun doute que l’une des deux femmes présentes ici sait pertinemment ce qu’elle fait, et que l’autre en est troublée.
Très troublée.

Mon cœur rate un battement. Une main vient de se poser sur ma cuisse. Une légère panique se fait ressentir, et je sais que je fais ma «panic face» comme l’appelle Scully.
Puis je respire de nouveau, m’apercevant que c’est sa main qui est posée là, sur ma jambe.
Sa main. Ma cuisse.

Nos yeux se trouvent, s’accrochent et se parlent. Comme toujours. Et ce que je lis dans son regard me perturbe.
Elle est troublée par cette jeune femme, mais ses yeux sont rieurs.

-Ca va Mulder ?

Elle accentue la pression de sa main, pour m’arrêter de bouger. Je viens seulement de comprendre que je tapais du pied, que ma jambe toute entière tressaillait.
Tu trouves ça drôle, hein Scully ?

-Oui ça va, j’aimerai juste qu’on commence à parler de cette foutue enquête.

-Oh, je parie que ça doit être passionnant !

Depuis quand elle parle celle-là ?! Je croyais qu’à part caresser ma partenaire rien ne l’intéressait.

La main de Scully me quitte et son attention n’est plus sur moi. Je reste subitement songeur quant à l’espèce de vide que cet "abandon" laisse en moi.

-Amy, il faut vraiment qu’on se mette au travail.

Et voilà encore ce regard plein d’excuses !

-Pas grave je comprends.

Elle sourit, se lève et se penche vers Scully pour l’embrasser… sur la joue. Heureusement pour elle, sinon j’aurai vu rouge.
Je vois qu’elle n’a pas ses yeux dans la poche, et lorgne du coté des seins parfaitement soutenus de Scully.

Maintenant je vois rouge, et j’en ai rien à foutre d’être daltonien !!

Elle a du le sentir car ni une ni deux, la voilà partie.
Je souffle, soulagé et me tourne vers Scully. Scully qui tient un petit dessous de verre dans les mains. Avec un numéro de téléphone !

-Scully ?

-Hum ?

-Je crois que ce n’était pas une bonne idée, le bar pour travailler.

-Je ne trouve pas moi.

Elle me sourit.
Merde ! J’suis grillé !

-Mais on peut aller autre part si tu veux.

Elle n’attend pas ma réponse pour se lever et glisser la monnaie sur la table. Je remarque au passage qu’elle a prit le dessous de verre.

-Tu viens ?

Où tu voudras Scully. Où tu voudras.

&

L’air frais me fait du bien, mais je ne peux m’empêcher de pousser la situation.

-Qu’est-ce que ça veut dire ?

-Quoi ?

C’est ça fait l’innocente Scully !
Je lui renvois un regard entendu vers le dessous de verre qu’elle tient encore en mains.

-Oh ça!

Elle soupire tristement.

-Mulder, tu ne sais pas à quel point ça fait du bien de se sentir admirer, désirer.

Mais elle est aimée et désirée. Par *moi*.

-Mais…..

Je ne peux aller plus loin et je sors un truc vraiment très con.

-C’est une femme.

Elle rit…à mes dépens mais au moins elle rit. Et c’est bon.

-Merci j’avais vu.

-Et ça ne te dérange pas ?

Elle hausse les épaules.

-Non !

Oh. Ohhhhh. Ca c’est un coté de ma partenaire que je ne vois pas souvent mais que j’aime déjà.

Et je souris comme un idiot devant ma révélation. Amy n’est pas un danger. Scully a apprécié l’attention et c’est tout.
Je devrai surement avoir ce genre d’attention plus souvent vu sa réaction.
J’ouvre la portière et m’engouffre à l’intérieur de la voiture.

-Dis Scully, tu crois que ta petite-amie serait ok pour un plan à trois ?

Elle éclate de rire et me regarde, une lueur de malice dans les yeux.

-Je ne sais pas Mulder, faudrait le lui demander. En tout cas une chose est sûre je ne suis pas partageuse !

Je mets le contact en route et lui lance.

-Moi non plus Scully ! Moi non plus!

Son rire court à travers mes oreilles.
Ce mercredi n’aurait pu se finir aussi bien.

&&&&&

_________________
avatar
Missycam
Cheveux de Scully saison 1

Messages : 48
Date d'inscription : 07/10/2010
Age : 30
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum