Happy Birthday

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Happy Birthday

Message  Lane le Lun 27 Avr 2009 - 21:19

HAPPY BIRTHDAY


Samedi 9:58am

Le weekend venait juste de débuter pour l’agent Dana Scully. Elle avait décidé d’en profiter pour se reposer et prendre soin d’elle, car la semaine précédente n’avait pas été de tout repos. Elle avait juste un déjeuné de prévu ce midi avec sa mère et son frère. En effet, aujourd’hui la jeune femme fêtait son 36e anniversaire. Mais si cela en avait tenu qu’à elle, elle serait restée chez elle, mijotant tranquillement dans un bain parfumé où lisant un bon livre allongée sur son canapé, un verre de vin à proximité et une musique douce en fond sonore.
Malheureusement, ils l’avaient supplié et elle n’avait pas réussi à leur dire non. Et puis ce n’était qu’un déjeuné après tout, elle pourrait toujours reporter ses projets au lendemain.

Dana fouillait dans son armoire afin de trouver une tenue convenable quand elle entendit frapper. Elle se dirigea vers sa porte d’entrée, surprise d’avoir de la visite à cette heure. Elle déverrouilla chaque verrou et ouvrit. Elle se retrouve alors devant un jeune livreur qui lui tendit un paquet et lui demanda de signer un formulaire de réception. Elle referma rapidement la porte en bredouillant un merci, curieuse d’ouvrir cette jolie boîte.
Elle s’installa sur le canapé et dénoua le ruban qui l’entourait. En soulevant le couvercle elle découvrit une carte avec ces quelques mots écrits à la mains :

Voudrais-tu me faire l’honneur de
dîner à ma table ce soir ?
J’espère qu‘elle te plaira…
Bonne Anniversaire
Ton admirateur secret

Elle ne put s’empêcher de sourire. Elle déplia ensuite soigneusement le contenu.
C’était une magnifique robe en satin noir. Dana, plutôt surprise par ce geste, était vraiment touchée.
Bien sûr qu’elle lui plaisait. Décidément il la surprendrait toujours.
Au même instant le téléphone sonna. Etant à proximité, elle décrocha immédiatement.
_Oui, allô !
_C’est ton admirateur secret à l’appareil !! répondit son partenaire ironiquement.
_Bonjour Mulder !! fit-elle toujours le sourire aux lèvres.
_Mais comment à tu fais pour me reconnaître ? toujours sur le ton de la plaisanterie.
_Merci pour le paquet mais…
Elle était légèrement gênée.
_J’avais peur que tu ne l’ais pas encore reçu ! elle te plait au moins ?
_Oui, elle est splendide ! Mais tu n’aurais pas dû !
_Je passe te prendre vers 7heure ? espérant de tout cœur qu’elle accepte son invitation.
Scully eut un moment d’hésitation puis elle se ravisa.
_D’accord. 7heure !

Après tout ils n’avaient que très peu l’occasion de se voir en dehors de leur travail et elle chérissait plus que tout ces moments privilégiés.

La journée s’écoula assez rapidement. Elle avait passé plusieurs heures en compagnie de sa mère et de Bill et ne regrettait en aucunement ce déjeuné. Il était vrai aussi qu’elle avait de moins en moins de temps à consacrer à sa famille depuis ces dernières années. Son travail ayant pris une place considérable dans sa vie.

Seule devant son grand miroir, elle essayait sa nouvelle robe. Elle fut étonnée par la justesse de la taille. Elle lui allait parfaitement.
Elle finissait de réajuster ses cheveux et son maquillage dans la salle de bain quand Mulder frappa à sa porte.

_Tu as vu je suis à l’heure ! Tu es magnifique !
_Merci Mulder ! Mais toi aussi. Lui répondit elle en lui offrant son plus beau sourire.
_Tu es prête ?
_Oui ! Où est ce que tu m’emmène au fait ?
_Tu verras !! fit-il en lui tendant son bras.

Il la conduisit dans un restaurant plutôt chique qu’elle ne connaissait pas. Le décors était somptueux et les plats lui paraissaient raffinés. Ce n’était pas un de ces restaurants hors de prix avec une ambiance vaniteuse, non, il y avait juste ce qu’il fallait.
Une table leur était réservé non loin d’un petit orchestre d’instrument à bois. La soirée s’annonçait délicieuse.

Installé l’un en face de l’autre, ils dégustaient leur plat tout en partageant des souvenirs d’enfance. Il discutaient gaiement, se taquinant de temps en temps sur la révélations de quelques expériences comiques ou embarrassantes. Tout ceci était accompagné de regards intenses, de mains qui se frôlent légèrement, de genoux si proches. Ils riaient de bon cœur.
Le repas était un vrai délice et ils ne se dérangèrent pas pour s’échanger quelques bouchés de leur assiette.
Leur dîner était agréable et elle était ravie d’avoir finalement accepté.
Elle ne se l’expliquait pas mais sa compagnie lui était toujours des plus apaisante.
Elle était bien tout simplement.

Après le dessert ils marchèrent un long moment dans la capitale. Arpentant les grandes rues illuminées afin de faire durer cette soirée magique. Au premier abord ils n’avaient rien de collègues de travail, ils ressemblaient plus à deux amants appréciant en silence la proximité de l’autre. Heureux d’être ensemble, rassuré de sentir ce corps tout proche du sien.
Malheureusement le temps n’était pas encore extensible et le sommeil accumulé ces derniers jours commençait à les gagner.

Mulder raccompagna son amie chez elle. Après de maintes remerciements elle décida à regret de sortir de la voiture. Le cœur remplit d’une chaleur plus qu’habituelle ces derniers temps, elle se dirigea vers les marches en pierre de son immeuble. Se retournant une dernières fois pour lui faire un petit signe de la main et rentra dans ce hall chaleureux et si familier.

Il n’avait pu détacher son regard de cette silhouette si parfaite qui s’éloignait de lui. Il pouvait encore sentir son parfum sucré flotter dans la voiture. Inconsciemment il respira profondément pour s’envahir de cette odeur familière et si agréable. Elle lui manquait déjà. Il attendit quelques minutes pour s’assurer qu’elle était bien rentré dans son appartement, scrutant la moindre lumière qui s’échapperait de la fenêtre de son salon. Et la pièce s’illumina enfin, il pouvait partir tranquille.
Mais contre toute attente, il ne mit pas en route le moteur. Surpris par ses propres gestes, il défit la clé de contacte de la serrure et sortit de la voiture le cœur battant. Il grimpa les marches quatre à quatre et traversa le couloir d’un pas assuré en direction de cette porte qu’il connaissait par cœur. Il ne savait absolument pas ce qu’il faisait mais il frappa sans hésiter.

Sa collègue lui ouvrit, étonnée de le voir ici alors qu’ils venaient de se quitter quelques minutes plus tôt.

_Mulder ça ne va pas ? s’inquiétant-elle.
Il rentra dans la pièce sans lui répondre et il se retourna pour accrocher son regard.
_Il va vraiment falloir qu’on arrête de jouer à ça !! fit il sérieusement. Car moi, je ne peux plus !
Dana prit un ton innocent et détaché, sachant éperdument là où il voulait en venir.
_Tu parles de quoi ?
_De ça ! et il joignit le geste à la parole, passant sa main derrière sa nuque. Il la rapprocha de lui et captura ses lèvres comme il ne l’avait jamais fait.

Elle ne le repoussa pas bien au contraire, elle se laissa faire. Ses lèvres étaient si douces, si délicates, lui rappelant cette nuit dans ce couloir d’hôpital, sur les douze coup de minuit annonçant le début d’un nouveau millénaire où il l’avait embrassé pour la première fois.
Elle tremblait légèrement. Tout en se laissant guider par ses baisers, sa main s’égara sur son torse, son bras, son épaule, son cou. Son parfum l’envahissait.
Pourquoi résister après tout, elle aussi ne supportait plus cette distance forcée entre eux.

Après plusieurs minutes d’étreinte, Mulder se réveilla brusquement en libérant les lèvres de sa partenaire, de peur d’avoir mal agit.
_Je suis désolé…je.. je ne sais pas ce qu’il m’a prit ! balbutia-t-il, en ne restant qu’a quelques millimètres de son visage.
_Non… non, ne dis rien… ne t’arrête pas… continue à m’embrasser.
Soulagé par sa réaction, il ne se fit pas prier plus longtemps et fondit sur elle une seconde fois.

Les barrières s’étaient écroulé d’un coup comme un château de cartes. Ils les avaient franchis sans aucune retenue, ne pouvant retenir une seconde de plus toutes ces émotions accumulées en eux depuis toutes ces années.
Tout deux savaient qu’ils venaient de franchir le point de non retour qu’ils s’étaient fixé. Et il était bien trop tard pour faire marche arrière à présent.
Ils s’autorisèrent alors à s’aventurer dans ce jardin interdit, juste pour un break de quelques secondes, de quelques minutes…

Leur étreinte se renforçaient de plus en plus. Leurs corps s’électrisaient, se resserrant encore
et encore, comme si le temps leur était compté et qu’ils ne voulaient pas gaspiller la moindre seconde.
En commun accord, leurs cœurs jouaient la même mélodie.
Celle de l’amour ? Un mot bien fade pour les caractérisés, car leur relation l’avait de loin dépassé depuis bien longtemps.

A cet instant ils ne réfléchissaient plus, leur cerveau s’étaient mis en veille, ne laissant parler que les sentiments qu’ils avaient l’un pour l’autre.

Ils titubaient dans la pièce, se heurtant contre le dossier du canapé puis à l’une de ses commodes, faisant tomber au passage les objets qui s’y trouvaient, sans pour autant y porter la moindre attention.

La veste de smoking s’échoua violemment sur le sol ne faisant que augmenter ce désir brûlant qu’ils pouvaient ressentir.

Ils réussirent quand même à calmer leur étreinte lorsqu’ils franchir la porte de la chambre.

Pour que rien ne puisse gâcher cet instant, aucun mot ne fut échangé. Ils n’en avaient pas besoin.

Un nœud papillon vola dans la pièce, suivi d’une chaussure puis de deux.
Dana entreprit le déboutonnage de la chemise tandis que Mulder s’aventura sur la fermeture éclaire de sa robe. Ils en avaient tellement rêvé au plus profond de leur être qu’ils dégustaient chaque détail, gravant ainsi ce moment dans leur mémoire.
Le tissu satiné glissa lentement sur sa peau veloutée pour finir sur ses pieds nus. La chemise et le pantalon de costume eurent le même sort que le reste de leurs affaires.

Sans pour autant briser leur baiser, ils s’allongèrent délicatement sur le lit. Appréciant chaque partie inconnue de leur corps. Ils se redécouvraient. Se couvrant de caresses, ils goûtaient avec délice la peau de l’autre.
Les seuls sous-vêtements qui leur restaient, s’échouèrent sur le tapis au pied du lit.

Pour la première fois, ils s’autorisaient à s’abonner au moment présent, se serrant encore plus fort jusqu’à ne faire plus qu’un. Consommant ainsi leur passion débordante.

Quand il rentra en elle, un frisson de bonheur la parcourue. Son cœur s’emballa. Une vague de chaleur l’enivra et quelques gouttes de sueur commencèrent à perler sur sa peau de velours. Elle se sentait bien. Jamais elle ne s’était sentit aussi bien de toute sa vie.
Leurs corps s’harmonisaient parfaitement, rythmés par les battement de leurs cœurs qui chantaient à l’unisson la même mélodie.

_Ca va ? lui demanda-t-il d’une voix cotonneuse quand la tempête qui les avait embarqué s’était calmé.
_Hum !… Dit, c’est normal que j’ai encore envie de toi ? lui souffla-t-elle amusée.
_Ah !! Et bien si ce n’est que ça, je peux peut être faire quelques chose !!
Et il se jeta sur elle, lui arrachant au passage un magnifique éclat de rire.


On était Dimanche matin, il faisait beau dehors et l’air devait être agréable. Mais nos deux héros n’avaient pas la moindre envie de quitter ce lieu chaud et douillé. Ils auraient plutôt préféré que cet instant dure une éternité. Leurs doigts s’entremêlèrent encore et encore, ne pouvant plus se lâcher. Ils étaient si bien l’un contre l’autre, savourant avec délice le contacte de leur deux corps bouillants.
Elle avait une irrésistible envie de fondre sur ses lèvres, et comme s’il avait lu dans ses pensées, il l’embrassa tendrement.


Lundi 8 :56 am

Au sous sol du FBI, l’agent Scully rangeait tranquillement les derniers dossiers traînant sur le bureau.

_Bonjour !
Son partenaire venait de franchir le seuil de la porte.
_Bonjour ! lui répondit-elle avec un sourire charmeur.

Il s’approcha d’elle et déposa un tendre baiser sur le coin de sa bouche.
_Tu es déjà là ?
_Hum ! Je t’attendais !
_Ah bon ! fit-il avec un regard interrogateur.
_La réunion Mulder !
_Quelle réunion ?
_On est lundi ! et comme tous les derniers lundis du mois, nous avons la réunion sur les statistiques du bureau ! j’étais sûr que tu avais oublié. Lui rétorqua-t-elle amusée.
_Et on est en retard, c’est ça ?
_Non !! elle commence dans deux minutes !

Il lui emboîta le pas vers l’ascenseur.
Au moment où les portes de la cabine se refermèrent sur eux, Mulder se rapprocha de sa collègue. Il dégagea machinalement une mèche rousse qui lui barrait le visage et en profita pour poser délicatement ses lèvres dans le cou parfumé de sa partenaire.

_Tu m’as manqué hier soir. Lui chuchota-t-il a l’oreille.
Sur ses mots un frisson la parcourut.
_Moi aussi tu m’as manqué.

Et ils eurent juste le temps de s’échanger un baiser avant que les portes ne s’ouvrent.
Ils traversèrent comme si de rien était le couloir bondé. Arrivé dans la salle de conférence, ils prirent place l’un à coté de l’autre autour de la table ovale parmi les agents déjà présent et leur directeur adjoint.

La réunion commença alors, ponctué de discours soporifiques et de graphiques incompréhensibles.
Mulder avait un mal fou à se concentrer, surtout que ceci ne l’intéressait absolument pas. Il ne pouvait s’empêcher de penser aux moments passés la veille avec sa partenaire.
Voyant qu’elle non plus n’écoutait rien du tout, il décida de la taquiner légèrement.

_A toi aussi, l’ascenseur te rends perplexe ? Je suis sûr que tu ne l’as jamais fait dedans ? lui souffla-t-il tout bas afin que personne ne puisse entendre.
Surprise, Scully étouffa un fou rire.

_Agent Mulder vous avez quelque chose d’intéressant à ajouter ?
_Heu, non !! absolument pas !
Il échangea un regard amusé avec sa collègue.

Ce n’était pas un lundi si différent des autres après tout. Ils s’étaient fait remarquer une fois de plus mais ils étaient habitués.
Leur complicité n’avait pas bougé malgré les évènements de la veille et ils ‘en étaient ravis, heureux même.

Ils avaient craqué, certe, mais ils ne se sentaient pas faible, bien au contraire, ils étaient plus fort que jamais.

Fin
avatar
Lane
Cheveux de Scully saison 1

Messages : 15
Date d'inscription : 27/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum